Trouve ton équilibre à travers ta nature cyclique en t'inspirant des saisons

Qu’est-ce que les saisons peuvent nous apprendre sur notre nature cyclique ?

La façon dont la nature s’adapte aux saisons est une belle inspiration pour nous apprendre à nous adapter en fonction des phases de vie que l’on traverse. Un ralentissement en hiver permet à la nature de se régénérer pour avoir les ressources nécessaires à l’éclosion du printemps.

De part l’histoire de notre société, nous nous sommes progressivement déconnectés de la nature et de ses cycles notamment en nous sédentarisant. En fonctionnant sur un mode linéaire, nous avons tendance à oublier que le repos peut être salvateur et nous nous culpabilisons. Observer le cycle des saisons permet de nous rendre compte de cette nécessité. 

Nous permettre de nous ressourcer nous permet de créer de l’espace mental pour l’inspiration et la créativité. Je suis convaincue qu’il t’est déjà arrivé d’être bloqué sur une problématique et c’est au moment où tu t’es enfin permis de faire autre chose (en balade, sous la douche…) que tu as eu un moment “eurêka, j’ai trouvé” !

Fais le test pour identifier la phase que tu traverses en ce moment, les émotions associées, la dynamique et les besoins que tu as besoin de remplir pour t’accomplir

Fais le lien entre les saisons et tes phases de vie

Été : phase de lancement, “c’est parti !”

La saison d’été est associée à une période d’accélération, l’orgasme, l’épanouissement. A cette saison, la nature est à son paroxysme, elle est à maturité, il y a un pic d’activité.

Pour nous, c’est une période d’alignement et d’accomplissement. C’est la phase de lancement, une phase dynamique de construction. Lancement de projet, nouvelle activité, nouveau poste : nous sommes dans le plaisir, dans l’action, nous suivons un cap et nos actes ont du sens car nous sommes alignés avec nos valeurs et buts. Nous avons le sentiment de nous réaliser.

Dans cette phase nous cherchons généralement à atteindre un palier durable de réussite et de bien-être ; une fois atteint il reste important de réintroduire régulièrement du challenge et de la nouveauté, sous peine de basculer en phase de déclin, autrement dit d’automne.

Dans cette phase, nous vivons la plupart du temps une expérience positive : congruence, facilité, énergie, joie, satisfaction, motivation. L’énergie est haute et positive, c’est la fête, c’est l’été. Un peu comme une lune de miel, tout est beau, tout est possible.

Exemple : Tu arrives dans un nouveau travail, ce poste te réjouit, tout le monde te fait un super accueil, ta mission et tes tâches te passionnent et tu en apprends tous les jours. C’est le rêve ! C’est la nuit et le jour par rapport à ton boulot d’avant, où rien n’allait plus.

Lors de cette phase, tu as besoin de te poser des questions sur tes projets et tes objectifs, d’être dynamisée et tu as besoin de nouveauté. Je vais à la fois t’encourager à te challenger et te canaliser avec différents outils pour trouver l’équilibre qui te correspond en mettant en place des stratégie de ressourcement. En avant pour t’accomplir et pour mettre en place tes projets tout en prenant soin de ton énergie !!!

Automne : phase de désynchronisation, "ça ne va plus…”

L’automne implique un ralentissement de la nature. Les journées se raccourcissent. La sève des arbres commence à descendre dans les racines et n’alimente plus les feuilles qui changent de couleurs pour finir par tomber au sol. C’est une période de récolte, de tri, de dépérissement et de bilan.

Pour nous, cette phase se traduit par une période d’instabilité et de remise en question. C’est une phase moins plaisante : des insatisfactions pointent le bout de leur nez, nous découvrons des défauts dans ce qui paraissait “parfait ” en phase d’alignement et/ou nous avons l’impression d’avoir fait le tour. Dans cette phase nous râlons mais sans vraiment agir. C’est le marasme, le cœur n’y est plus, c’est l’automne dans le cœur. Notre expérience est composée d’émotions liées à de la colère, comme de l’agacement, de la frustration..

Il est peut-être temps d’entendre cette alarme, et d’y répondre en identifiant ce qui ne nous convient plus ; C’est une phase de questionnement pour apporter les changements nécessaires pour repartir en phase d’été. S’il y a absence de nouveauté alors le système décline et on bascule dans le marasme.

Exemple : Après un moment passé dans un même travail, tu t’aperçois au fil du temps que certains points sont difficiles à réaliser, que les collègues qui t’avaient fait un si bon accueil ne sont finalement pas si coopératifs, et que ton quotidien comporte des tâches moins motivantes. Il s’agit alors d’amener de la nouveauté. Il peut être intéressant de reprendre ces points un par un pour trouver des aménagements te permettant de retrouver du plaisir à travailler (en déléguant ce qui peut l’être, en acceptant les difficultés, en te centrant sur ce qui te plait dans ton activité quotidienne).

Quand nous réussissons ces aménagements, nous repartons en phase d’été avec une nouvelle motivation, un nouvel élan…

Quand cela n’est pas possible, c’est qu’un cap est passé, et nous entrons alors dans la phase d’hiver, phase qui demande de se recentrer sur soi pour se poser les bonnes questions qui vont nous permettre de faire le tri afin de trouver un nouvel élan.

Lors de cette phase, tu as besoin de résoudre les problématiques que tu rencontres. Il s’agit à ce moment là d’identifier ce qui te convient et ce qui ne te convient plus aujourd’hui en te reconnectant à ta vision, aux choses importantes pour toi, à tes valeurs et à la personne que tu souhaites être pour sortir de la procrastination et de tes peurs, blocages et croyances limitantes. Tout ceci dans le but de clarifier la vie qui t’inspire.

Hiver : phase de désengagement, “cocooning”

C’est le passage d’une énergie haute et négative (phase d’automne), à une énergie basse (hiver). La plupart des êtres vivants ralentissent et hibernent pour se ressourcer jusqu’à ce que les beaux jours reviennent. Cette baisse d’énergie explique pourquoi cette phase est impopulaire et que beaucoup cherchent à l’éviter, ou à l’écourter ! Pourtant l’hiver est la saison qui soutient toutes les autres saisons. C’est la base, sans l’hiver tout le système s’écroule car cette période d’immobilité, permet la régénération, la libération, la guérison, le compostage, l’intégration et le ressourcement.

Dans cette phase, nous hibernons, nous nous retirons du monde, nous réduisons notre activité et nos contacts, c’est le désengagement. On a besoin de prendre soin de soi et de revenir à soi. Nous ressentons de l’abattement, de la tristesse, de la solitude, de la lassitude. Nous avons peu voire pas d’envies. Nous voilà en hiver, c’est le temps de l’hibernation, de l’introspection pour mieux renaître – mais pas encore.

Que se passe-t-il ? Nous sommes en train de faire une grande transition – les petits aménagements possibles en phase d’automne ne sont plus possibles. Il y a une idée de non-retour. C’est un changement profond et structurant : le chapitre dans lequel nous étions ne nous convient plus.

C’est un moment de pause qui permet de réfléchir à la phase précédente, de comprendre pourquoi nous en sommes là, et de trouver ce qu’il faut vraiment changer pour repartir. Un temps pour se ressourcer et se retrouver pleinement. C’est par exemple un temps pour redéfinir son projet professionnel, écrire la trame du prochain chapitre avant de le vivre avec envie, vitalité. Il s’agit de retrouver du sens.

Exemple : Pendant deux ans, tu as réussi à faire de nombreux ajustements, et chaque fois tu as à peu près retrouvé le plaisir de travailler, comme lorsque tu as débuté ce poste.

Puis progressivement, ton insatisfaction s’est faite plus grande, elle a envahi ton quotidien au travail ; plus possible pour toi de t’adapter, trop de choses te déplaisent, tu t’es alors progressivement désengagée. Déception, lassitude, manque d’énergie, tu ne comprends pas ce qui t’arrive.

En discutant avec des amis, tu réalises que ce job ne te convient plus et que tu n’as plus envie de te battre pour qu’il te convienne. Tu n’as plus envie d’aller travailler !

Tu te mets en mode économie d’énergie, tu limites les échanges, et tu ne fais que l’essentiel. Puis tu lâches un peu plus prise et tu prends quelques jours pour te reposer.

Peu à peu tu prends conscience de ce qui ne te convient plus : faire toujours produire plus et mieux, alors que ce qui te motive c’est la conception, la création, l’innovation. Tu identifies ce dont tu ne veux plus et ce que tu veux pour pouvoir laisser place à la phase du printemps qui va laisser place à un souffle de renouveau avec des émotions plus positives.

Rappelle-toi que rien n’est permanent, cette phase est passagère et en même temps elle est salvatrice. Cette phase est clé pour te permettre d’identifier la vie qui te correspond vraiment et de t’aligner encore plus.

Lors de cette phase, tu as besoin de te retrouver, de te poser les bonnes questions pour identifier qui tu es et ce que tu veux vraiment dans ta vie. Il est essentiel pour toi de retrouver du sens. Lorsqu’on traverse cette phase inconfortable, il s’agit d’aller se pencher sur son identité, ses piliers de vie, son estime de soi, ses besoins, ses croyances, ses émotions, ses motivations et de se mettre en action. Qu’est-ce qui donne du sens à ta vie ? Comment peux-tu aligner tes valeurs et tes actions pour te sentir alignée ?

Printemps : phase de découverte, “j’expérimente”

Au printemps, la nature revit, il y a renaissance, éclosion, renouveau et mise en mouvement. La sève des arbres circule à nouveau, les bourgeons apparaissent…

Dans cette phase, on a envie d’expérimenter, de vivre, de prendre une nouvelle direction. Cette phase reste en énergie basse, ce n’est pas encore le feu de l’été, mais cette énergie est positive contrairement à la phase d’hiver dont nous sortons. En effet, grâce à la phase d’hiver, nous avons retrouvé le chemin de ce qui fait sens dans notre vie : nos valeurs, nos buts personnels. Nous sommes maintenant dans un temps de préparation pour expérimenter des pistes, faire des essais, se rapprocher de personnes qui correspondent à ce nouveau chapitre que nous préparons.

L’ expérience est positive, avec de la joie, de la confiance retrouvée, un désir d’apprendre, une légèreté nouvelle, une impression d’aspiration et une reconnexion aux autres. You’re back ! C’est le printemps. Tu te sens revivre. Les idées bourgeonnent.

Quand tu te sentiras prêt(e), tu entreras dans une nouvelle phase d’été pour un nouveau départ, pour vivre un nouveau cycle, un nouveau chapitre.

Exemple : Au cours de la phase de cocooning, tu as mis à jour tes aspirations profondes. Mais tu n’as pas encore d’idées concrètes ni d’envies.

Il s’agit à présent de trouver des pistes pour réaliser ce but professionnellement (créer une entreprise, t’associer avec un ami, intégrer une société innovante dans un domaine qui te séduit, etc.).

A force de réfléchir, d’échanger avec l’extérieur, de rencontrer du monde, tes idées s’affinent et tu sais de plus en plus ce que tu veux : créer ton entreprise pour impacter le monde positivement. Rien qu’à l’idée, tu rayonnes. Bravo et bienvenue, tu va alors pouvoir entrer dans la phase d’été.

Lors de cette phase, tu as besoin de tester de nouvelles choses, de laisser s’exprimer ta créativité. C’est le moment de faire la paix avec toi-même, de t’affirmer, d’oser t’exprimer et de passer à l’action. Expérimente sereinement jusqu’à ce que ton énergie revienne et que tu te sentes l’élan de réaliser les projets qui t’inspirent.

Vivre tes transitions de vie avec plus de sérénité

Toutes les transitions de vie se font en plusieurs étapes incontournables qu’il est nécessaire de franchir de manière adéquate pour amorcer un changement juste et porteur de sens.

Transition axée sur l’apprentissage : du printemps à l’été

Certains changements sont des changements de comportements, de capacités ou d’environnement. Ils nécessitent de faire le point, d’opérer des ajustements et de se réinventer un peu.

C’est une transition axée sur l’apprentissage,

Lors de cette transition, on est tourné vers le futur. On a envie de reprendre sa vie en main, de formuler de nouveaux projets (renouveau) et de s’engager (lancement).

  • Déblocage – Opérer et intégrer les changements de croyances, de valeurs et identitaires et définir sa mission
  • Explorer et Réinventer son futur
  • Définir son projet
  • Lancer puis rentabiliser son projet

Transition axée sur la déconstruction : de l’automne à l’hiver

D’autres changements que nous sommes amenés à traverser peuvent être plus fondamentaux. On va alors avoir besoin de remettre en question nos valeurs, nos croyances, revisiter notre mission et vivre un changement identitaire.

C’est une transition très inconfortable axée sur le désapprentissage. Elle est tournée vers le passé et se caractérise par la perte de repères (marasme) et le besoin de se replier sur soi (cocooning). Il y a une remise en question profonde, une déconstruction à faire.

  • Rupture – Prendre conscience de l’état de rupture
  • Deuil – Sortir du déni et s’approprier le deuil
  • Bilan – Faire le point
  • Maturation – Débloquer les freins, se redéfinir

Si tu vis une transition en ce moment et que tu sens qu’un soutien pourrait t’être bénéfique, réserve dès maintenant ton appel de coaching clarté gratuit !

Dans quelle phase de vie es-tu ?

Quelles émotions traverses-tu en ce moment ? Trouve du soutien en faisant le lien avec les saisons.

http://[forminator_quiz%20id=15228]

Partage tes propres conseils, commentaires ou expériences ci-dessous !